Boïja, des vêtements de sport made in France !

Vous aimez ? Partagez :)

Aujourd’hui je voudrais vous parler d’une nouvelle initiative écolo.

Il s’agit de Boïja une nouvelle marque de vêtements et accessoires sportifs qui vient de voir le jour et dont les articles sont déjà disponibles sur My Green Sport.

N’attendez plus et découvrez vite la collection !

Ce projet est porté par Natacha Campanale à la personnalité très engagée et super dynamique.

Je l’ai interviewé afin d’en savoir plus sur sa future marque et sur ses engagements.

Pouvez vous me présenter le concept de Boïja en quelques lignes ?

 
Natacha Campanale Fondatrice de Boija

Natacha Campanale Fondatrice de Boija

Boïja est une start-up à vocation sociale, solidaire et responsable qui évolue dans le domaine du sport. Chez Boïja, nous concevons, développons et fabriquons en France des articles de sport (vêtements, équipements et accessoires) éco-conçus. Face aux problèmes environnementaux, économiques et sociaux que nous connaissons tous : pénurie d’eau, dégradation des sols, déforestation, réduction de la biodiversité, pollution, survenance de nouveaux problèmes de santé, chômage et perte de savoir faire, Boïja a décidé d’agir ! Les matières premières de chaque produit proviendront de filières de recyclage et/ou de l’agriculture biologique. L’ambition de la marque est de devenir une référence dans le secteur du sport et du textile, en prouvant qu’il est encore possible de nos jours de fabriquer à faible impact environnemental des produits de haute performance.

Comment vous est venu l’idée ?

Comme vous pouvez vous en doutez, l’idée m’est venue lors d’une séance de sport. J’étais confrontée au même problème à chaque séance et je me disais que c’était bête que ça n’existe pas, jusqu’au jour où je me suis dit : « si ça n’existe pas je n’ai qu’à le créer ! ». A ce moment-là, l’idée était un nouvel équipement sportif innovant. J’ai avancé sur le projet en travaillant sur la conception 3D et je réfléchissais déjà à comment le fabriquer en France de manière éco-conçue. L’innovation devait être brevetée et demandait ainsi un investissement financier conséquent, j’ai décidé de développer dans un premier temps une gamme textile éco-conçue en attendant de pouvoir lancer la production de cette innovation. Affaire à suivre donc…

boi%cc%88ja_2

visite d’un futur fournisseur

Quelles sont vos motivations pour mener à bien ce projet ?

Il n’y a rien de plus motivant que d’être en parfaite harmonie avec ses valeurs ! D’avoir vraiment le sentiment d’être là où je dois être. Et c’est simple : Boïja, c’est moi ! Les valeurs véhiculées par la marque sont les miennes, la spontanéité dans l’écriture et la proximité avec les gens c’est moi aussi. J’ai envie de sentir que ce que je fais sert la société. Je crois en un monde plus responsable et plus propre et j’ai envie de participer aux changements qui s’opèrent actuellement.

Comment voyez vous votre société dans quelques années ?

Dans quelques années, je souhaite développer ma société à l’international en respectant mes valeurs de départ. Le pays de fabrication ne sera alors plus la France mais un pays concerné par mon marché. C’est à dire que si par exemple, je développe ma société aux Etats-Unis, le lieu de fabrication de mes produits sera situé aux Etats-Unis et ainsi de suite. Tout le monde y gagne : la planète et la population sur place.

Le lancement, c’est pour quand ?

Mon entreprise est immatriculée depuis ce mois-ci.

Je vais pouvoir commander mes tissus pour mes premiers t-shirts et lancer la production.

Une partie de la collection sera disponible à la rentrée 2017.
Des boutiques physiques ont déjà accepté de vendre ma première collection.

A qui Boïja s’adressera t-elle ?

Boija

premier rendez vous chez la styliste

Ma marque s’adresse aux sportifs avertis comme aux sportifs du dimanche ! Aux hommes et femmes de tout âge (sauf enfant pour le moment).
Mes premiers tee-shirts s’adaptent à tout type de sport même s’ils ont été conçus pour des sports où l’on transpire beaucoup (running, trail, tennis…). D’origine 100% végétale, il s’agit d’une véritable révolution dans le secteur du textile et du sport car le fil utilisé réunit l’âme 100% bio au caractère performant que l’athlète a besoin. Il est ultra-léger, super-stretch, fortement respirant, il sèche extrêmement vite et possède des propriétés thermiques et bactériostatiques naturelles anti-odeur !

Suivront ensuite des shorts, débardeurs, gourdes, tapis de fitness, pantalons, pantacourts… Vous l’aurez compris, l’idée est d’arriver très rapidement à des gammes complètes pour tous les sports et toutes les envies.

Quel est votre parcours ?

Avant de me lancer dans cette aventure entrepreneuriale, j’étais Responsable des Ressources Humaines dans les secteurs de l’industrie et du luxe (parfums et mode). Cette double casquette : usine et mode me sert énormément au quotidien dans mes rapports avec mes partenaires industriels ou avec les stylistes qui m’accompagnent, même si bien évidemment j’apprend de nouvelles choses tous les jours et c’est ce que je préfère !

Pour finir, quelques questions sur votre engagement citoyen…

Quelles sont selon vous les actions les plus concrètes et efficaces mises en place en matière d’écologie ?

Selon moi, les actions les plus concrètes et efficaces sont :

* le recyclage car cela permet de donner une seconde vie à un produit,
* la création de la norme ISO14001 qui repose sur le principe d’amélioration continue de la performance environnementale par la maîtrise des impacts liés à l’activité de l’entreprise,
* la désignation des espaces naturels protégés qui permet d’assurer la conservation de la nature.

Quelles sont les actions que vous mettez en place dans votre quotidien pour essayer de réduire votre empreinte écologique ?

Je n’utilise la voiture qu’en cas de réelle nécessité et je privilégie le co-voiturage. Le reste du temps j’utilise les transports en commun de ma ville ou le vélo (quand on me le vole pas…).
Je consacre un peu de mon temps à une association qui agit pour le respect de l’environnement (Alsace Nature) et j’en parle autour de moi.
Je prévoie une semaine à l’avance les repas que je vais préparer pour n’acheter que ce dont j’ai réellement besoin. J’évite ainsi le gaspillage alimentaire.

Vos trois gestes au quotidien pour améliorer l’environnement ?

*Tout d’abord la base pour moi : je trie mes déchets
*J’utilise des disques démaquillants en coton bio que je lave en machine. Avant j’en utilisais/jetais 2 par jour (matin et soir), cela fait 730 cotons économisés !
*J’utilise un nouveau démaquillant hyper sain et bio : l’eau du robinet ! 🙂 En fait, des fois faut juste pas trop se prendre la tête 😉 Je réduis ainsi le packaging inutile d’une bouteille en plastique.

Pouvez vous nous donner 3 idées pour que les sportifs deviennent plus écolo ?

La première chose et la plus simple, les sportifs doivent utiliser des gourdes et non des bouteilles en plastique !
Ensuite, il n’est pas toujours utile de prendre la voiture pour aller faire son sport. Si par exemple vous voulez aller courir, courez jusqu’au parc à proximité de chez vous ou alors si c’est trop loin trouvez un autre parcours et le parc sera votre challenge 😉
Autre astuce pour les runneurs, randonneurs… partez avec un petit sac lors de votre prochaine sortie et ramassez les déchets que vous verrez sur votre chemin. Quand vous vous abaissez, descendez en squat ce sera encore plus efficace 😉

Chez My Green sport, on soutient les nouvelles initiatives et on adore ce concept qui répond tout à fait à nos valeurs.

Découvrez également toute la gamme de vêtements de sport écologiques sur My Green Sport.

Inscrivez vous sur la newsletter pour être tenu au courant des nouveautés :

c’est par ici :

Du matériel d'exception pour sportif passionné
3% de réduction à l'inscription
S'INSCRIRE
Ensemble adoptons la #Greensportattitude

Vous aimez ? Partagez :)

One reply on “Boïja, des vêtements de sport made in France !

  • Élodie pie

    Bonjour j adore le concept. Moi aussi j’ai abandonné les disques de coton jetables . Je fais du sport chez Curves et une grande majorité des adhérentes utilisent des gourdes, comme quoi on peut changer les mentalités.
    J attends avec impatience la rentrée pour acheter mes tenues de sport
    Encore bravo

    Répondre

Envie de réagir à l’article, n’hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *