Choisir des sous-vêtements thermiques et techniques écologiques

Vous aimez ? Partagez :)

Article mis à jour le 2 décembre 2020

Les sous-vêtements thermiques et techniques sont la première couche et peut-être la plus importante que l’on enfile à même la peau pour avoir chaud et être à l’aise en montagne.

Mais aujourd’hui, s’habiller avec des matières saines et sans conséquence sur notre santé est devenu un véritable problème.

 

Dans un article paru récemment, le blog de France TV info tire la sonnette d’alarme sur les substances nocives pour l’être humain, appelées perturbateurs endocriniens.
On les retrouve partout dans notre environnement quotidien : dans l’alimentation, dans les vêtements, même dans les jouets… ils se cachent sous différents noms comme, par exemple, phtalates, composés perfluorés, paraben ou triclosans…
Les perturbateurs endocriniens sont des substances étrangères à l’organisme qui , comme leur nom l’indique, perturbent les hormones.  Ils sont soupçonnés d’être à l’origine de maladies comme certaines formes de cancer, de baisse de fertilité, d’altération de la fonction thyroïdienne. Ils sont également mis en cause dans l’augmentation vertigineuse des cas d’autisme…

Comment limiter au maximum nos contacts avec les perturbateurs endocriniens ?

Il est de plus en plus difficile de trouver des vêtements et des équipements dépourvus de substances toxiques. Pourquoi ? Parce qu’il y a encore trop d’industriels qui ont pour seul objectif rentabilité et baisse des coûts dans leur processus de production et pour qui respect de l’être humain et de l’environnement n’est qu’un argument commercial vide de sens utilisé pour vendre.
Nous avons créé My Green Sport dans le but de créer notre “boutique idéale” car nous avions du mal à trouver des équipements sportifs “propres” et sans danger pour l’Homme et pour la planète. Pour en savoir plus, vous pouvez découvrir notre philosophie.

Ce dossier complet dresse le panorama des problématiques qu’engendrent les substances nocives présentes dans les vêtements sur notre santé.

Nous vous proposons également, en fin d’article, une sélection de marque qui préservera votre corps tout en restant performant et durable. Surtout quand on est à la recherche de vêtements en contact direct avec la peau.

Cet article contient des liens sponsorisés. Vous ne paierez pas plus cher en achetant via ces liens. Le site partenaire reverse à My green sport une commission. Cela nous permet de faire vivre notre site.

Aussi, si vous souhaitez avoir des conseils personnalisés sur les équipements que vous pourriez choisir pour votre prochain séjour en randonnée au ski, à la montagne ou au camping, envoyez-nous un mail en indiquant vos besoins et nous vous enverrons des conseils gratuits et personnalisés.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet…

Substances toxiques dans les vêtements, des scandales à répétition

Certains vêtements fabriqués en Chine, en Malaisie, au Vietnam et même aux philippines contiennent des substances chimiques dont certains composés peuvent être cancérigènes et peuvent agir comme des perturbateurs endocriniens déréglant le fonctionnement hormonal pouvant impacter sur vos fonctions reproductives. Cependant, les relations de causalités sont alors très difficiles à prouver car les symptômes mettent de nombreuses années à s’installer.

Cette lenteur s’explique par les “faibles quantités” accumulées dans chaque vêtement. Mais parfois, les concentrations sont telles que les répercussions sont immédiatement visibles.

Ainsi, plusieurs scandales ont éclaté ces dernières années

En Nouvelle Zélande, des pyjamas ont été retirés du marché car ils comportaient des risques d’incendie lorsque le vêtement était porté à proximité d’une source de chaleur.  A l’origine de ces combustions express, des formaldéhydes avaient été retrouvés en grande quantité dans les tissus.

Plus récemment et en France, plusieurs personnes ont eu la voute plantaire brûlée à cause d’un produit chimique utilisé pour conserver des chaussures fabriquées en Turquie et vendues dans une grande enseigne spécialisée. Au coeur du problème, l’anti-moisissure diméthylfumarate, qui avait déjà fait parlé de lui en 2008 dans l’affaire des canapés chinois. Des centaines de victimes Anglaises, Finlandaises et Françaises avaient été brulées après un contact prolongé avec le canapé.

L’union européenne a interdit le diméthylfumarate en 2009 cependant il continue à être utilisé dans d’autres pays comme la Chine ou, ici, la Turquie…

Il existe des centaines d’affaires similaires à celles-ci. Chaque fois l’histoire se répète : des fabricants peu scrupuleux utilisent des apprêts et des teintures pour améliorer la conservation des vêtements ou pour des considérations esthétiques sans jamais se soucier de leur innocuité pour la peau et pour notre santé.

Notre conseil : lavez toujours vos vêtements neufs avant de les porter !

Des substances toxiques aussi dans les vêtements de sport OutDoor !

Les produits les plus toxiques utilisés dans la fabrication de vêtements de sport Outdoor sont les PFC.  Les industriels utilisent des PFC en apprêt afin de rendre les équipements sportifs imperméables et anti-tâches.

Les PFC, c’est quoi ?

C’est un composé de produits chimiques perfluoré ou polyfluoré à la fois très nocifs pour l’environnement mais également pour notre santé. Ces particules, reconnues comme perturbateurs endocriniens, seraient responsables de troubles de la fertilité mais aussi de certains cancers des testicules et des reins.

Les PFC présents sur les vêtements de montagne se détachent par frottement à chaque mouvement.  Une fois présentes dans l’environnement, ces micro-particules se dégradent très lentement et on retrouve des résidus de ces composés perfluorés du sommet des montages jusqu’au lit des rivières. En fin de course, ils se retrouvent dans l’eau que nous consommons, notamment dans les vallées des régions montagneuses. Ils sont également ingérés par les animaux vivants dans ces régions, on a ainsi retrouvé des PFC dans le foie d’ours polaires dans le grand nord !

90% des équipements sportifs de montagnes contiennent des PFC

L’ONG Green peace a mené des tests sur 40 produits de marques différentes et commercialisés dans 19 pays.

Résultat : Seuls 4 produits sur les 40 testés ne comportaient pas de composants perfluorés !!! Des marques de renommée internationale comme The North Face ou Mammuth utilisent toujours les PFC.

 

Et le coton dans tout ça ?

Le coton issu de l’agriculture industrielle est cultivé avec des pesticides et la fabrication de ces fibres résulte d’une transformation pétrochimique hautement néfastes pour la santé. De plus, ces tissus ne laissent pas respirer la peau et favorisent ainsi la transpiration et la macération. Ce type de fabrication peut engendrer des allergies voire des maladies beaucoup plus grave comme citées ci-dessus.

Et les matières synthétiques

Les matières synthétiques sont produites à partir de substances comme le charbon ou les produits pétroliers. Utilisée par les fabricants pour baisser les coûts de production, elles sont un véritable danger pour notre santé. L’acrylique par exemple contient du vinyl qui est un plastique très nocif pour l’homme, à produire mais aussi à porter.

L’utilisation de ces matières pour fabriquer des sous vêtements anti-transpirants résistants aux taches sont constituées de particules ultra fines que l’on appelle nanoparticules, ayant la fâcheuse tendance à traverser les pores de la peau et les muqueuses, zones particulièrement perméables.

En faisant du sport je prend soin de moi !

Quand je fais du sport, j’ai envie d’être en adéquation avec ma pratique sportive. Si cela m’apporte un bien être immédiat, j’ai envie qu’il en soit de même avec les vêtements techniques que je porte. Quand ces vêtements touchent ma peau, j’ai envie qu’ils respectent mon corps et ma santé. La peau est perméable alors comment imaginer que ces substances nocives ne vont pas me faire du mal.

Certaines marques ont bien compris qu’il était temps d’agir. Elles affichent une vraie politique de développement durable, de respect de l’individu et ont la volonté de limiter l’impact social et environnemental de leurs productions.

Elles se sont d’ailleurs ralliées à la cause de l’ONG Green Peace et travaillent pour l’amélioration des conditions de fabrication de leurs produits.

Des marques de sport qui prennent soin de vous, de votre santé et de l’environnement ça existe 🙂 Voici le tiercé gagnant

Chez MGS, nous nous attachons à ne vous proposer que des vêtements de sport fabriqués par des artisans engagés afin pour que vous puissiez profiter pleinement de la nature qui vous entoure. Conscientes des enjeux environnementaux, des problèmes causés sur la santé nous avons décidé de ne vous proposer que des vêtements éthiques et de bonne qualité.

Nous vous proposons ici une sélection de marque qui proposent des sous-vêtements thermiques et techniques qui répondront à vos attentes d’un point de vue éthique et qui respectera votre corps et votre santé.

Icebreaker 

Icebreaker est né en Nouvelle Zélande en 1995.

La marque ne travaille qu’avec des éleveurs qui respectent la terre et les animaux. Les produits sont éthiques et n’utilise pas le mulesing, pratique barbare réalisée sur les moutons. La fibre est transformée en fil puis en tissu. La laine mérinos utilisée pour la fabrication des vêtements est ultra-fine, biodégradable et 100 % naturelle. C’est une très bonne alternative aux matières synthétiques.

Dans une démarche éco-responsable globale, lors du processus de fabrication, la marque économise au maximum l’utilisation d’eau et d’énergie afin de réduire son impact environnemental. elle prend soin de vous et de la planète.

Chez Icebreaker vous trouvez des sous-vêtements thermiques, des chaussettes et le tout idéal pour la randonnée ou les sports d’hiver.

Fjällräven, le confort à la suédoise

La marque  Fjällräven fabrique des équipements de plein air fonctionnels, intemporels et durables, afin de limiter au maximum l’impact négatif sur l’environnement. L’objectif de la marque est de rendre la vie en plein air plus saine, aujourd’hui et pour les générations futures. Pour Fjällräven, il est inconcevable de mettre en péril notre environnement lorsque nous sommes à la recherche d’expériences inoubliables, en pleine nature sauvage.

Les matières premières utilisées dans la confection de leurs produits reflètent leur engagement dans le développement durable. Les matières d’origine animale comme le duvet ou la laine sont tracées et proviennent de producteurs qui respectent les animaux. La marque n’utilise pas de PFC.

Si l’anglais n’est pas votre fort, vous pouvez afficher les sous-titres en cliquant sur ce bouton Choisir des sous-vêtements thermiques et techniques écologiques puis en allant sur la roulette, et en choisissant sous-titres > générés automatiquement > français.

Paramo, la première marque engagée dans le programme DETOX de Greenpeace

Le but de Páramo est de produire des vêtements confortables dans les conditions les plus dures, et vous permet d’atteindre les endroits les plus sauvages sans risque.

Páramo vise  l’excellence fonctionnelle tout en garantissant un impact minimum sur l’environnement.

 

Si vous avez des questions sur les sous-vêtements techniques et thermiques ou un commentaire à faire, envoyez-nous un mail ou donnez votre avis sur l’article.

Et inscrivez vous à notre prochaine newsletter afin de recevoir nos prochain article.

Nota-Bene : Cet article contient des liens affiliés de marques éco-responsables. Nous ne sommes sponsorisés par aucune marque, nous avons essayé la plupart des produits que nous vous conseillons car nous sommes très engagées en matière de développement durable avec notre site internet www.mygreensport.com. Si vous achetez un équipement en passant par l’un de nos liens ne payerez pas plus cher, nous toucherons une petite commission qui nous permettra de continuer à travailler sur notre site internet afin de vous apporter le meilleur des informations du sport responsable.

Nos autres articles sur le sujet

Veste polaire ski écologique pour femme : top des 5 meilleures

Vous aimez ? Partagez 🙂

Les filles, vous partez bientôt au ski et vous recherchez une veste polaire femme que vous pourrez portez en seconde couche ? Vous ne savez pas laquelle choisir tellement les propositions sont nombreuses.


Vous aimez ? Partagez 🙂

Veste polaire ski écologique pour homme : top des 5 meilleures

Vous aimez ? Partagez 🙂

Vous partez prochainement au ski et vous recherchez une veste polaire ski écologique pour homme.
Vous ne savez pas laquelle choisir ?


Vous aimez ? Partagez 🙂

Vêtement yoga femme : ma tenue écologique

Vous aimez ? Partagez 🙂

Que vous soyez plutôt Hata Yoga ou Vinyasa, ce dossier complet va vous aider à bien choisir la tenue parfaite et écologique pour la pratique de votre activité favorite : le Yoga !


Vous aimez ? Partagez 🙂

Quelle veste pour le ski ? Trouver une veste performante et écolo au juste prix.

Vous aimez ? Partagez 🙂

Quelle veste de ski pour quelle pratique ? Veste ou doudoune de ski ? Ecologiques et performantes, voici la sélection 2019


Vous aimez ? Partagez 🙂

Des vêtements de sport écologiques mais oui ça existe !

Vous aimez ? Partagez 🙂

Vous cherchez des vêtements de sport écologiques et fabriqués localement ? Chez My Green Sport, on trouve le meilleur du sportswear éco-friendly !


Vous aimez ? Partagez 🙂

Boïja, des vêtements de sport made in France !

Vous aimez ? Partagez 🙂

Difficile de trouver une marque de sport éco-responsable et made in France ? Découvrez la marque NOSC qui fabrique des t-shirt pour le running.


Vous aimez ? Partagez 🙂

Vous aimez ? Partagez :)