L’économie du partage par le travail à Paris Nuit Debout

Vous aimez ? Partagez :)

Nuit Debout le 1er mai, on se questionne sur l’économie du partage par le travail…

Dans une ambiance festive et décontractée, bien loin de l’agitation des manifestations alentours, et sous un beau soleil, de nombreux parisiens étaient présents pour participer à un débat participatif sur le travail et sur sa valeur.

Il était question de salaire de base mais aussi des nouveaux modèles économiques qui re-dessinent le marché du travail.

Demain au parlement, le texte sur la loi du travail sera débattu.

Après toutes ces polémiques, l’heure est à la réflexion.

Utopie ou nécessité ?

Nuit_debout_1mai_2

Le pouvoir d’achat en berne, il faut trouver des solutions pour arrondir ses fins de mois, mais attention à ne pas tomber dans la précarisation des travailleurs.

L’économie collaborative est une pratique séculaire qu’internet actualise et modernise. Nos arrières grands parents pratiquaient déjà l’économie du partage sans même sans rendre vraiment compte. Echanger des services contre rémunération n’a jamais été un acte isolé.

Mais l’heure des premiers bilans sonne maintenant et Airbnb, Blablacar et les autres géants du secteur ont un peu terni leur image de Robin des Bois et apparaissent comme les nouveaux acteurs d’un libéralisme mondialisé.

On parle d’économie de partage par le travail mais qu’es aquo ?

L’économie du partage au travail réinvente un nouveau modèle sociétal.

La sharing économie ou économie collaborative, c’est échanger son logement, c’est partager ses affaires, c’est aussi s’improviser taxi pour arrondir ses fins de mois… cependant, elle ne propose pas de véritable statut à ses collaborateurs et une grande partie des capitaux remonte à la tête de la pyramide.

A la différence, l’économie de partage, s’appuie sur une répartition horizontale des pouvoirs et des capitaux. Coopérateurs ou sociétaires, suivant les cas, ont également un droit de vote dans les décisions collectives.

Cependant, les lois qui régissent l’économie de partage sont très contraignantes pour les capitaux extérieurs et font fuir les investisseurs, vitaux pour le développement de ces services.

Il faut maintenant trouver les solutions qui permettront d’allier ces deux mondes pour donner plus de souplesse à l’économie du partage et plus d’humanisme à l’économie collaborative.

ESS chez Mygreensport.com

Chez Mygreensport.com , entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire, nous avons débuté notre activité en coopérative chez Mine de Talents. Cela nous permet de démarrer sereinement en ayant la liberté d’une société tout en évitant certains écueils.

Cela nous permet également de prendre le temps de penser de nouveaux modèles participatifs qui permettront aux artisans exposés sur le site de pérenniser et de mieux vivre de leur activité.

Nuit_debout_1mai_1


Vous aimez ? Partagez :)