Pourquoi l’étiquetage environnemental des produits est-il nécessaire ?

Vous aimez ? Partagez :)

Connaître ce que l’on achète

Réchauffement climatique, santé ou bien être, les français sont de plus en plus impliqués dans les questions d’environnement et sur les produits qu’ils consomment. Six mois après la cop 21, et en ce jour de ratification de la loi sur le réchauffement climatique au senat, les doutes persistent et des avancées sur la transparence de ce que nous consommons s’annoncent indispensables.

Le sénat se prononce aujourd’hui sur le projet de loi de ratification de l’accord de Paris adopté le 12 décembre 2015 à l’issue de la Cop 21. C’est le premier pays d’Europe à ratifier cet accord visant à réduire le réchauffement climatique et à mettre en oeuvre sa transition énergétique pour maintenir le réchauffement climatique en deçà des 2°C par rapport au niveau préindustriel.

Cette transition énergétique est l’affaire des grandes entreprises mais également celle des citoyens.

Chacun à son niveau, on peut apporter sa pierre à l’édifice en consommant plus responsable. Malheureusement, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

Comment se retrouver dans ces étiquettes qui enchainent des noms barbares

Gyphosate, éthoxylates de nonylphénols, phtalates, colorants azoïques, PFC, j’en passe et des meilleurs…

Vous connaissez cette sympathique liste de composants chimiques ? C’est du chinois, pas vrai ?

Ce sont des composants présents dans certains textiles, dans des produits de jardinage ou dans des équipements sportifs. A terme, ils sont à la fois dangereux pour notre santé mais aussi dangereux pour notre planète.

Quand on achète un produit la plupart du temps, on ne connaît pas sa composition.
De plus, soit les indications sont écrites en tout petit sur les étiquettes, soit elles ne sont tout simplement pas indiquées du tout sur les produits que nous achetons… Et dans la majeure partie des cas, ces noms plus étranges les uns que les autres ne nous inspirent rien.

Aujourd’hui le consommateur est en droit de connaître l’origine et la composition des produits qu’il achète. Et cela devrait être un devoir pour chaque fabricant de donner libre accès à ces informations.

Plusieurs études montrent à la fois la nécessité d’agir pour l’environnement et la nécessité de voir l’étiquetage devenir obligatoire sur les produits que nous consommons.

Selon la dernière étude menée par Greenflex, sur la consommation responsable, 49 % des personnes interrogées ont des inquiétudes sur les questions de pollution, 37 % s’interrogent sur le réchauffement climatique et 27 % sur l’extinction des espèces animales.

85 % des personnes interrogées privilégient dans leur achat des entreprises ayant une implantation locale et plus de 50 % souhaitent avoir des informations sur l’origine des matières premières et leur lieu de fabrication.

Selon une enquête du FIMIF, fédération indépendante du made in France, 97 % des personnes interrogées souhaitent que l’étiquetage des produits devienne obligatoire.

Et si la transparence devenait la norme

Chez My Green sport nous avons la solution ☺

Nous pensons chez My Green Sport que tout personne est en droit de connaître la liste des composant entrant dans la composition des produits qu’elle achète.

Tous les produits présentés sur My Green Sport bénéficient d’une carte d’identité détaillée. Nous nous engageons à vous fournir les informations relatives à leur provenance, leurs certifications, leur processus de fabrication, mais également sur leur impact environnemental et les matériaux qui les composent.

De plus, cette transparence met également en valeur nos fabricants qui s’attachent à fabriquer plus « green » et à limiter leur impact sur l’environnement.

Voici un petit aperçu de notre affichage environnemental :

Pour en savoir plus sur les dernières études :

Enquête Greenflex

Enquête FIMIF


Vous aimez ? Partagez :)

Envie de réagir à l’article, n’hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *